I                                                                         BIOGRAPHIE

 

 

 

Née en 1964, Valeria Attinelli grandit dans un milieu d’écrivains, sculpteurs, peintres et musiciens. Allen Ginsberg, Ezra Pound, Samuel Beckett, Roberto Matta, Gino Severini, Miguel Berrocal, Serge Gainsbourg, Astor Piazzolla et Ivry Gitlis appartiennent au quotidien de ses parents.

Enfant timide et introvertie, elle passe son temps à les écouter, à les vivre pour se créer son propre univers. Depuis lors, pour elle, l’expression artistique est une évidence.

Fascinée par le mouvement Dada autant que par l’œuvre de Dali, Vazarely, Kandinsky ou de Roy Lichtenstein, aujourd’hui son travail est inspiré par le surréalisme, le Pop Art, l’Op’art.

 

En 2001, le Centre Pompidou intègre ses créations Pop à l’exposition « Les Années Pop ».

En 2002 c’est avec son exposition "ROB'ART" à la Galerie Nast qu’elle dévoile ses premiers « émauticônes » à la manière des « street arters ».

En 2009, au Petit Palais, elle expose sa toile « Je suis une princesse » dans le cadre de l’opération « Frimousses des créateurs » initiée par l’Unicef et en juin 2009 à l’Espace Pierre Cardin, avec la Performance « LES DROITS DE L'ÂME », elle crée la surprise en faisant défiler ses tableaux.

En juin 2010, toujours à l’Espace Pierre Cardin elle récidive avec « LES MAUX COEUR», un événement conceptuel unique lors duquel elle met en scène ses œuvres en y mêlant de la danse, de la musique et du théâtre.

En novembre 2012, au Petit Palais, à la demande de l’Unicef, elle crée une installation Op-Art toute en lumino-cinétique, destinée à sublimer l’exposition des « Poupées Frimousse de créateurs » pour leur Xème anniversaire.

En 2012, à la Galerie Caplain-Matignon, son exposition « PRINCESS'S TOUR », dont faisait partie une oeuvre lumino-cinétique, a été un grand succès.

En 2013, elle fête l’année de l’art et de la lumière à la Galerie Caplain Matignon avec son exposition "ALLUMEUSE" où elle nous dévoile ses oeuvres en lumière et pour la Living Art Gallery, elle expose au Palais de Tokyo deux de ses oeuvres lumineuses ainsi que 2 toiles acrylique.

En  2014 elle expose son "FLASH LOVE", petit chef d'oeuvre de technologie à l'Art Stage Singapore,  elle est expose à la galerie Valerie Saudan à Megève, l'HÔTEL KUBE à Paris lui achète une de ses oeuvre lumineuse et elle expose une oeuvre "lumineuse et en mouvements" au Bastille Design Center pour l'exposition "WALL STREET L'OR DE LA RUE"

Du 11 septembre 2014 au 15 Mars 2015 Valeria a participé à l'exposition "DALI FAIT LE MUR" qui s'est tenu à l'Espace Dali à Paris. Elle y a exposé "GALIPETTE", une oeuvre luminocinétique en miroir infini qui lui a été inspiréé par la relation tumulteuse, mouvementée qu'entretenaient Dali et Gala sa femme et sa muse. 

LA POPARTISERIE à Strasbourg a pris le relai du 7 février au 4 mars 2015 avec  "LES ARTISTES DE L'EXPOSITION "DALI FAIT LE MUR" EXPOSENT A STRASBOURG". Elle y a présenté trois  sculpture lumino-cinétiques.

Ainsi que La GALERIE NUNC à Grenoble qui exposent également "LES ARTISTES DE L'EXPOSITION "DALI FAIT LE MUR" EXPOSENT A GRENOBLE.

DE JUIN À NOVEMBRE 2015 elle participe à la "COW PARADE" - PARIS - DEAUVILLE - CANNES.

Du 19 au 23 août 2015 elle participe à Megève à la première Biennale "So Art & Design" crée par Brigitte Cezanne.

 

Les œuvres de Valeria Attinelli sont présentes dans de nombreuses collections privées de France, d’Espagne et d’Amérique du Nord. L’une d’entre elles a été également acquise par la SACEM au titre des œuvres représentatives de l’art contemporain.

IE here to edit mBIe